L’Archive du mardi #4 (version publique)

Jean-Baptiste d’Anville et les ducs d’Orléans: les archives méconnues d’un mécénat savant

Jean-Baptiste d’Anville fut très tôt remarqué par les ducs d’Orléans. Dès 1719, le Régent, Philippe d’Orléans (1674-1723) décèle le talent du tout jeune Géographe ordinaire du roi, âgé de 22 ans et l’enjoint de publier sa Carte du Royaume d’Arragon contre son gré.

Á la mort du Régent, son fils, Louis d’Orléans (1703-1752) fait de Jean-Baptiste d’Anville son protégé, sans doute dès les années 1720 d’après l’historienne Junia Furtado. Leur relation est en tout cas indiscutable à la fin 1730, époque à laquelle le duc commande à d’Anville une carte pour une affaire privée.

La thèse de Marie-Estelle Gordien, Louis d’Orléans (1703-1752), premier prince du sang et mystique érudit, permet d’évaluer l’impact économique du mécène dans la vie d’un savant.

L’étude systématique des archives suivantes devrait permettre d’en apprendre davantage.

– BHVP, C. P. 4524, 4535-4538, 4574

– AN, 300 AP I 777


Laisser un commentaire